CONSEIL - FORMATION - COACHING

Merci la crise !

Par Jean-Michel PHILIPPON

Merci la crise !!
La crise : Source de nos futurs comportements managériaux.La crise économique actuellement vécue par l’ensemble des entreprises, nous apporte de façon extrêmement visible deux constats complémentaires.
Le premier est celui que les recettes managériales d’hier ne fonctionneront plus demain, et qu’il est urgent d’agir et de se comporter différemment.
Le deuxième est que la crise nous oblige à reconstruire demain nos méthodes de management telles qu’elles auraient dû être hier.

Puisqu’elle est inéluctable et extrêmement destructrice, la crise n’est pas une simple opportunité, mais une obligation de remettre nos méthodes et processus de management sur le métier.
C’est une question de survie pour nos entreprises.
La crise touche la quasi-totalité des secteurs économiques, des pays et des tailles d’entreprise, même si elle est subie à des niveaux différents.
Ce contexte anxiogène peut mettre à mal nos entreprises par une forte dégradation du climat relationnel interne et externe.
La crise pousse aussi chacun de nous à faire des efforts de productivité. Les marchés sont tendus, les marges réduites, les prévisions incertaines et les coûts de plus en plus élevés.
La motivation des salariés est, dans ce contexte, une réserve de productivité sous-évaluée et mal menée.

Les techniques de management doivent être fondamentalement reconstruites autour de l’humain, et le savoir être des managers totalement adapté aux besoins des hommes et des équipes de l’entreprise.
Comme le dit Vineet NAYAR dans son ouvrage (Employees first, customers second) nos techniques managériales doivent remettre les employés au premier plan pour faire émerger la notion de création de valeur. Comment répondre correctement aux besoins du marché et les anticiper, si l’entreprise qui se fixe cette mission n’a pas en interne, une structure suffisamment saine et performante ?

Alors oui, au niveau management, merci la crise, car elle est une source de progrès et d’avenir pour tous ceux qui sauront y détecter les changements nécessaires et durables de leurs comportements managériaux.

J.M. PHILIPPON

Les commentaires sont fermés.